Et si c’était un bore-out ?

Qu’il est difficile ces derniers temps de se motiver à aller au travail, à trouver un intérêt aux missions confiées, à montrer de l’engouement à ces tâches quotidiennes ! 

Que m’arrive-t-il ? Une simple baisse de régime ? L’approche des grandes vacances ? Suis-je sure d’aimer encore mon métier ? Comment puis-je m’ennuyer autant alors que mes journées sont bien remplies !

Qui n’ a pas été un jour dans cette situation ?

Suis-je simplement lasse ou au bord du bore-out ?

Certes, nous avons tous des périodes d’ennui durant lesquelles nous allons en profiter pour nous reposer, réfléchir, rêver, observer… Et n’oublions pas que l’ennui est favorable à l’imagination et à la création.

En revanche, même si nous avons conscience de ce côté bénéfique, nous n’aimons pas nous ennuyer et encore moins au travail ! Dans ce cas, nous préférerions être chez nous ou à l’extérieur où une multitude de choses passionnantes nous attend.

Et puis j’ai envie de dire il y a ennui et ENNUI ! 

Au début, nous ne nous en rendons pas vraiment compte. Nous nous sentons abattus. Nous avons un manque d’intérêt pour notre travail, envie de rien. Nous sommes épuisés, à fleur de peau et rapidement stressés. Nous rencontrons des difficultés à dormir. Nous broyons du noir. 

Nous nous ennuyons profondément au travail par manque d’implication, de considération et de responsabilités. Au fur et à mesure, nous nous dévalorisons, nous perdons confiance en nous.

Nous n’osons pas en parler car en gros ça ne se dit pas de s’ennuyer au travail d’autant plus dans la conjoncture actuelle. Alors, nous gardons cela pour nous et nous ruminons ce mal être.

N’est-ce pas les premiers signes qui devraient nous faire tirer la sonnette d’alarme ? Nous dire « Attention j’ai comme l’impression que quelque chose ne tourne pas rond ! »

Je tente d’identifier les causes …

Ce ressenti n’est peut-être que temporaire, et pour s’en assurer, essayons de nous poser les bonnes questions (Cette liste n’est pas exhaustive).

Est-ce que notre travail nous plait encore ? Avons-nous besoin de plus d’autonomie ? Le trouve-t-on trop monotone? Avons-nous le sentiment d’être bridé, de ne pas avoir la possibilité de prendre des initiatives ? Avons-nous envie de changer de métier ? Souffrons-nous d’un manque de reconnaissance ? Sentons-nous que nos capacités ne sont pas exploitées pleinement ? Avons-nous besoin de nous enrichir et développer de nouvelles compétences ?

Que puis-je faire pour remédier à cette situation ?

Nous n’allons pas tout révolutionné d’un coup de baguette magique !

Nous pouvons envisager dans un premier temps de faire part à notre responsable de faire évoluer notre poste, d’être plus impliqué et de participer à de nouveaux projets. Dans un second temps, nous pouvons profiter de la mobilité interne pour nous positionner sur un nouveau poste en fonction de la taille de l’entreprise et des possibilités qui nous sont offertes.

Nous souhaitons un changement plus radical et entamer des démarches pour trouver le même poste dans une nouvelle société qui nous correspondra davantage.

Nous envisageons de reprendre nos études pour accéder à un niveau supérieur de responsabilités ou d’entamer un bilan de compétences, une reconversion.

Nous prévoyons de consulter un psychothérapeute car il y a des moments dans la vie, nous avons besoin d’aide et d’un regard neutre.

pexels-photo-264771.jpeg

Je change mon quotidien et je me sens mieux !

Parallèlement, nous devons nous ouvrir aux autres et éviter de nous replier sur nous-même.

De plus, c’est dans l’action que nous nous sentons exister et plus fort ! Agissons ! Inscrivons-nous à une activité physique ou manuelle, développons nos connaissances, essayons-nous à l’écriture, à la peinture, à la création d’un blog, sortons, bougeons, apprenons une nouvelle langue, méditons, réalisons nos envies !

Je me disais bien que c’était plus profond ! Je fais un bore-out …

Nous n’avons pas la force de prendre de nouvelles initiatives car les maux sont bien installés et tout devient difficile. Nous avons du mal à aller au travail et nous nous absentons plus souvent. Nous avons besoin de faire une pause, d’un réel suivi thérapeutique pour sortir de notre dépression et retrouver une vie meilleure.

Ceci n’est qu’un résumé synthétique tiré de ma lecture. Je vous invite à approfondir le sujet et vous recommande le livre « Bore-out quand l’ennui au travail rend malade » du docteur François Baumann qui analyse clairement les causes, les conséquences, les différents stades de bore-out, apportent des solutions pour s’en sortir.  Vous trouverez également des témoignages qui permettent de mieux comprendre ce mal-être .

Je vous encourage vivement à partager cet article afin de rendre service à d’éventuelles personnes souffrant de ce symptôme très lié à l’époque dans laquelle nous vivons et dont on ne parle pas facilement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.