A chacun sa différence

Je m’appelle Lou, je suis fille unique. Capricieuse, fille à papa, pourrie gâtée, égoïste me direz-vous ? Eh bien non, pas du tout ! Cela vous surprend ? A moins que vous faites partie de ces personnes qui ne mettent pas tout le monde dans le même sac. Depuis ma tendre enfance, j’en ai entendu des vertes et des pas mûres sur le fait que je sois fille unique ! Fort heureusement, cela ne m’a pas perturbée outre mesure. J’ai écouté, entendu et laissé dans un coin de ma tête ! Tout en ayant bien perçu que je n’étais pas considérée comme les autres. Incroyable cette segmentation !

J’ai avancé dans la vie. J’ai évolué professionnellement et à l’âge de 28 ans après une relation de sept ans achevée, j’étais de nouveau seule. Avez-vous lu dans mes pensées ? Je vous le donne en mille ! C’est bizarre qu’elle soit seule, c’est pourtant une fille intelligente avec un joli minois ! Elle doit être trop difficile, trop exigeante. A son âge, elle ne devrait plus tarder… Elle va finir vieille fille ! On va songer à lui préparer un beau chapeau pour la prochaine Sainte-Catherine. Eh ! Cela vous intéresse de savoir s’il m’est facile de me retrouver seule dans mon deux-pièces, de me dire que je n’aurais peut-être jamais d’enfants car tel était mon souhait, d’y croire à chaque nouvelle rencontre et d’aller d’aventures en déconvenues !

Et un jour, l’élu de mon cœur finit par arriver et mit fin à toutes ces spéculations. Je suis convaincue que certaines et certains s’imaginaient peut-être que j’étais devenue homosexuelle ! Eh alors, si cela avait été mon choix ! Chacun a le droit de vivre la vie qu’il veut ! Mais ce regard que la société peut porter, cette pression sociale, rend parfois l’existence bien difficile.

Je me suis lancée dans ma vie amoureuse, changé d’appartement et de fils en aiguilles projeté d’avoir un enfant. Ah mince ! Je ne suis pas passée par la case mariage … Je suis pacsée. Ce n’est pas si mal, non ?

Ma fille est née pour notre plus grand plaisir ! Les années ont passé sans l’agrandissement d’une fratrie. Telle a été notre décision pour différentes raisons qui ne sont peut-être pas les bonnes… C’est ainsi, nous l’assumons et nous sommes heureux comme cela ! Je ne sais pas si vous avez remarqué qu’il y a un schéma propre à notre société, et je parle plus particulièrement du pays dans lequel je vis la France, qui est : si vous n’êtes pas mariés avec au moins deux enfants, vous êtes confrontés régulièrement à une multitude de questions et d’interrogations sur votre normalité ! Je m’amuse souvent à dire : il ne manque plus qu’un labrador et le compte est bon ! Alors avoir un seul enfant …. Les sempiternelles questions ont recommencé … Je peux les comprendre et ne pensez-vous pas que je n’y ais pas réfléchi ? Le temps qui passe joue en ma faveur et d’ici peu ce sujet s’épuisera ….

Acceptons-nous les uns les autres. Nous ne sommes pas tous identiques et tant mieux ! Comme disait un génétique d’une série de monde enfance « Il faut de tout pour faire un monde ! »

***

Il est fort dommage que les idées reçues, les préjugés, les croyances conditionnent tant nos façons de penser et peuvent être parfois si réductrices. Chacun a le droit de vivre sa vie comme il l’entend, quelque soit nos décisions, nos visions, nos orientations sexuelles, nos origines, nos religions, nos handicaps. La différence est une force ou nous rend plus fort et nous distingue des autres ! La différence peut faire peur également par méconnaissance. De plus, ce n’est pas toujours évident d’assumer ces choix et parfois la vie nous les impose et on ne peut que  faire avec …

Alors soyons ouverts, sortons de nos vieux carcans et cultivons notre différence !

***

Avez-vous une anecdote à partager liée à votre différence ?

A bientôt !

7 réflexions sur “A chacun sa différence

  1. Pas d’anecdote particulière, même si je pourrais en citer des dizaines. Mais à vrai dire, je n’ai jamais vraiment accordé d’importance aux jugements quand ils étaient, ou sont, malveillants. En revanche, les remarques positives, ça je prends 🙂

    J'aime

  2. Je savais que je voulais un enfant, mon homme aussi, et on en voulait qu’un… Ça a paru bizarre à tellement de monde ! J’en ai entendu des « si on aime vraiment les enfants, on ne décide pas d’en faire qu’un ». Ça peut faire mal parfois mais au final quand je vois les raisons qui poussent certains à en faire plusieurs, quand je vois comme mon fils est heureux, quand je vois à quel point j’aime ma petite famille et à quel point nous sommes bien tous les trois, alors je me dis qu’on a bien fait d’être différent 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.